L’utilisation de « render-to-texture » et de « texture baking »

 

Pour augmenter le réalisme d’une scène, il suffit souvent de travailler sur l’ambiance lumineuse en ajoutant des ombres et des effets de lumière.  Dans ce créneaux les moteurs temps réels ne vont, évidemment, pas aussi loin que les calculs off-line. Mais il est parfois possible de profiter d’un rendu de scène précalculé dans 3DXplorer pour une visualisation en temps réel.

 

On peut réaliser cela assez facilement en utilisant les fonctions de « Render to texture » ou « Texture baking » dans 3DS Max ou Maya.

 

Ces fonctions permettent d’intégrer l’éclairage et les ombre directement dans les textures. En laissant les textures des scènes dans le même répertoire que le fichier à importer, elles seront importées avec la scène dans 3DXplorer. 

 

Une fois la scène importée dans 3DXplorer, il faut alors passer les matériaux concernés en « self-illumination » de façon à éviter de les éclairer 2 fois.

Exemple de réalisation: la scène dite « show-room » sous la catégorie « building » des objets de 3DXplorer.

 

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :